Immovision.com - Le blog Immobilier

AccueilImmobilierAchatCe qu'il faut savoir avant de visiter un bien immobilier

Ce qu’il faut savoir avant de visiter un bien immobilier

Acheter un bien immobilier est un acte majeur, un moment important où les émotions s’entremêlent. Mieux vaut alors bien se préparer avant de le visiter. De nombreux points de vigilance sont à vérifier avant de vous engager sereinement. Les questions sont à se poser avant, pendant et après la visite.

Les points de vigilance – Avant la visite

Avant de convenir d’un premier rendez-vous, pensez à demander le maximum d’informations par téléphone : cela vous évitera des visites inutiles ! Renseignez vous sur les aspects urbanistiques et juridiques du bien. Localisez le sur un plan et prenez le temps d’écrire toutes les questions que vous aurez à (vous) poser le jour de la visite.

1. Préparez vos questions à l’avance

La visite d’un bien immobilier relève parfois du parcours du combattant. C’est une source de stress et mieux vaut avoir anticipé les questions à se poser le jour de la visite pour ne pas perdre le fil.

Prenez le temps en amont de faire votre checklist pour ne rien oublier. Commencez par lister vos questions sur le quartier, puis passez à celles relatives à l’immeuble si c’est un appartement et développez enfin celles sur le bien.

2. Analysez le quartier et le voisinage

La localisation du bien va déterminer votre vie quotidienne (ou celle de votre locataire) et son attractivité future pour une revente. Un bon environnement valorise le bien.

Faites le tour du quartier à pied ! N’hésitez pas à poser des questions aux riverains que vous croisez. Le quartier est-il calme ?  Quelles sont les commodités (crèches, écoles, commerces, etc.) ? Quelle est la desserte des transports en commun ? Peut-on se garer facilement ? Y a-t-il des nuisances sonores ou olfactives ?

Enfin, renseignez vous sur le voisinage. Les troubles anormaux de voisinage nuiront incontestablement à votre confort et tranquillité.

Vous avez appréhendé le quartier et listé toutes les questions à poser au vendeur. Nous y sommes ! C’est le jour de visite. Faites vous accompagner par un membre de votre entourage si vous souhaitez un deuxième avis sur la qualité du bien. Prenez votre carnet de notes et vos questions, un stylo, un appareil photo et de quoi mesurer.

Les points de vigilance – Pendant la visite

1. Vérifiez l’intérieur du logement

Votre première impression va donner le tempo de votre visite : luminosité, humidité, surfaces, distribution des espaces, exposition des pièces, qualité des matériaux, etc. Cela correspond il à vos attentes ?

Intéressez vous à l’isolation acoustique et thermique : fenêtres en double ou simple vitrage, volets, épaisseur des murs, etc. La nature de ces équipements impactera sur le bruit ou la chaleur.

Soyez attentif au mode de chauffage et son énergie : convecteurs, radiateurs, diffuseurs, cheminée ou poêle, électricité, gaz, énergie renouvelable. Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est-il assez bon ?

Portez enfin une attention particulière aux installations d’électricité et de plomberie.

2. Contrôlez l’extérieur du bien

Si le bien est dans un immeuble en copropriété, il est important de vérifier l’état général du bâtiment. Les façades ont-elles besoin d’un ravalement ? Les étanchéités nécessitent elles une prochaine réfection ? Quand le toit a-t-il était refait pour la dernière fois ?

Visitez les locaux et équipements communs (entrée, vélo, poussette, vide-ordures, piscine, etc.). Cela vous donnera une idée de l’entretien de l’immeuble.

A lire également :  Quelle banque choisir pour un prêt immobilier ?

Pour l’extérieur d’une maison, vérifiez l’aspect général des façades, toiture et fenêtres ainsi que les équipements spécifiques : portail, clôtures, cabanon, terrasse, etc. Assurez-vous de la conformité des installations s’il existe une piscine.

Enfin, quel que soit le type de bien, contrôlez le vis-à-vis existant.

Les points de vigilance – Après la visite

Votre visite a confirmé votre intérêt pour le bien et vous envisagez de faire une offre. Mais attention, il ne faut pas brûler les étapes ! Vous avez visité le bien à midi. L’ensoleillement était parfait et vous n’avez rencontré aucune difficulté pour vous garer. Mais qu’en sera-t-il en fin d’après-midi ? Acheter un bien immobilier signifie aussi le paiement de nouvelles charges. Les avez-vous étudiées ?

1. Effectuez des visites à différents moments de la journée

Visitez le quartier à différents moments pour apprécier son dynamisme ou détecter ses défauts. À quelle heure s’arrêtent les transports en commun ? Quelle est la circulation le soir et ses nuisances ?

Pensez à regarder s’il y a de la place pour vous garer après votre journée de travail ou au retour de vos courses au supermarché.

Faites une seconde visite du bien. Sans doute êtes-vous passé à côté de certains détails. Choisissez un jour et une heure différents afin de vérifier l’ensoleillement ou les nuisances sonores. Il se peut que l’ambiance change en soirée avec des voisins bruyants.

2. Renseignez vous sur les taxes et les charges

Demandez au vendeur ou son représentant le montant des dépenses d’eau, d’électricité et de chauffage. Consultez les diagnostics immobiliers obligatoires, notamment le DPE, pour connaitre le classement énergétique du logement.

Renseignez vous sur les taxes foncières et d’habitation. Soyez vigilant dans le cas de l’acquisition d’une maison, en vous assurant que toutes les améliorations ou modifications apportées par le vendeur ont été déclarées.

Pour les charges de copropriété, vous serez renseigné par les derniers appels de fonds et le relevé individuel des charges des trois dernières années. Les travaux votés et appelés avant la vente resteront à la charge du vendeur.

 

3. Étudiez les aspects juridiques du bien : PLU et règlement de copropriété

Vérifiez auprès de la mairie le Plan d’occupation des sols (POS) ou le Plan local d’urbanisme (PLU) pour vous informer des projets et possibilités de construction autour de votre futur logement. Il serait dommage que la vue depuis votre balcon ou votre jardin soit masquée par un nouvel immeuble ou que le terrain soit frappé d’alignement pour élargir la voie publique.

Si le bien est en copropriété, renseignez vous sur la présence de conflits éventuels et l’état de l’immeuble. Étudiez soigneusement les documents relatifs à l’immeuble : règlement de copropriété, procès-verbaux des assemblées générales, carnet d’entretien, situations financières, etc.

L’examen de ces points de vigilance permet de vous déterminer sur l’achat d’un bien immobilier après l’avoir visité. Si le résultat n’est pas concluant, vous engagerez une nouvelle recherche.

Mettez toutes les chances de votre côté en vous faisant accompagner dans vos visites et votre analyse par un professionnel de l’immobilier.

Découvrez également

A découvrir

interkab display

Articles populaires