Immovision.com - Le blog Immobilier

AccueilImmobilierInvestissementDes solutions pour financer votre projet immobilier

Des solutions pour financer votre projet immobilier

L’achat d’un bien immobilier représente un investissement considérable. Peu d’individus ont la capacité de financer ce type de projet avec leur propre patrimoine financier. Heureusement qu’il existe des solutions vers lesquelles se tourner pour financer votre projet immobilier. Vous avez entre autres les crédits bancaires, les crédits d’aide à l’ascension et le prêt familial.

Les types de prêts immobiliers bancaires

Les crédits bancaires sont les options les plus connues et les plus favorisées par les particuliers pour financer leur projet immobilier. Ces solutions peuvent être utilisées pour l’achat d’une maison principale ou d’une propriété secondaire. Mais avant de vous fixer sur une offre, il est indispensable que vous fassiez appel à un outil de simulation prêt personnel.

  • Le prêt amortissable

Il s’agit de l’un des types de crédit les plus contractés en France que ce soit pour financer un investissement locatif ou une résidence principale. La plupart des banques et organismes de crédit proposent ce type de prêts aux particuliers. Il se traduit par un remboursement s’étalant sur un temps délimité. Mensuellement, vous devez payer les intérêts avec une partie du capital.

  • Le prêt In Fine

Contrairement au prêt amortissable, le prêt in Fine se traduit par un remboursement des intérêts pendant toute la durée du contrat. Une fois que cette dernière arrive à terme, c’est là que vous allez payer le capital emprunté. Il faut noter que les intérêts qui accompagnent le prêt in Fine sont plus ou moins élevés par rapport au crédit renouvelable.

Seules les personnes pouvant prouver qu’elles disposent d’une capacité de remboursement optimale sont éligibles au prêt in Fine.

  • Le prêt relais

Crédit non amortissable, le prêt relais a été élaboré par les banques aux propriétaires de bien immobilier. Pour se voir accorder ce type de crédit, il faut que ces derniers prouvent que leur bien est en cours ou qu’ils vont le mettre en vente. Par conséquent, le montant emprunté leur servira à financer l’achat d’un autre bien dans l’attente de la liquidation de l’ancien.

Les prêts d’aide à l’accession pour financer votre projet immobilier

Bon nombre de ménages souhaitant devenir propriétaire se tournent vers les prêts d’aides à l’accession. Ces derniers sont effectivement mis en place pour aider les particuliers dans le financement d’une résidence principale. Vous pourrez souscrire à cette forme de crédit pour payer la totalité du coût du bien. Mais, il est également possible que vous l’utilisiez en tant que financement complémentaire d’un prêt personnel. Comme pour les crédits bancaires, vous devez vous fier à un outil de simulation de prêt personnel pour dénicher l’offre la plus avantageuse.

  • Le prêt accession sociale et le prêt conventionné
A lire également :  Financer un investissement locatif à 110%, cest possible !

Le Prêt accession social ou PAS est octroyé à un profil d’emprunteur pouvant répondre à des conditions de ressources spécifiques. Celui-ci pourra utiliser le montant prêté pour financer son projet dans son ensemble et les éventuels frais annexes.

Par contre, le prêt conventionné ou PC n’est frappé d’aucune condition de revenu. Vous pouvez l’utiliser de la même manière que le PAS.

  • Le prêt à taux zéro ou PTZ

Le PTZ concerne uniquement les primo accédants. En général, il permet financer l’achat dans le neuf mais il vous pouvez opter pour des biens anciens sous réserve de quelques conditions.

  • Le prêt épargne logement et le prêt action logement

Le prêt épargne logement ou PEL concerne les foyers qui veulent devenir propriétaire d’une résidence principale. Pour cela, il faut qu’ils soient bénéficiaires d’un Plan Épargne Logement ou un Compte Épargne Logement.

Le prêt action logement est accordé à un emprunteur salarié voulant acheter un appartement ou une maison. La particularité du PAL est que l’emprunteur ainsi que son employeur doivent répondre à quelques critères.

Le prêt familial

Vous ne pouvez pas financer votre projet immobilier avec votre apport personnel ? Vous ne voulez pas souscrire à un crédit bancaire pour financer votre projet immobilier ? Une solution s’offre à vous : le prêt familial. Ce dernier peut être contracté sous seing privé (signature privée). On peut également le réaliser avec un acte notarié. Les parties contractantes doivent mentionner explicitement les renseignements relatifs au prêt dans le contrat avant de le signer. Il peut s’agir par exemple de la durée, du montant ainsi que des mensualités avec intérêts.

Découvrez également

A découvrir

interkab display

Articles populaires