Investir en SCPI hors France : quel intérêt ?

L’imposition des revenus fonciers en France est l’une des plus contraignantes sur le marché européen. Alors, quand on souhaite diversifier ses placements, il peut être judicieux d’investir via une société civile de placement immobilier hors de nos frontières.
Selon europimmoweb.fr, pourquoi placer une partie de son épargne dans une SCPI européenne ou internationale ?

Qu’est-ce qu’une société civile de placement immobilier

Pour investir dans la pierre, les particuliers ont coutume d’acheter un bien immobilier en vue de réaliser une plus-value quelques années plus tard ou de le proposer sur le marché du locatif. L’autre solution, c’est d’acquérir des parts dans une société civile de placement immobilier qui offre des rendements tout à fait comparables.

Strictement réglementée par l’Autorité des marchés financiers, une SCPI a pour objectif d’acheter des biens immobili

ers, soit dans le but de les proposer en location, soit pour les revendre avec une plus-value après quelques années.
L’intérêt pour l’investisseur est triple :

  • ces structures proposent des tickets d’entrée moyen d’environ 1000 €, ce qui les rend accessibles au plus grand nombre ;
  • l’investisseur est débarrassé de toute gestion des biens, celle-ci étant uniquement à la charge de la société civile de placement immobilier ;
  • la détention de parts de SCPI permet de mutualiser les risques et donc de sécuriser son épargne. Des investissements sur plusieurs SCPI, et non sur une seule, permettent par ailleurs d’augmenter les rendements à terme tout en diminuant les risques.

Les avantages des SCPI européennes et internationales

Diversification des placements

Les SCPI de rendement françaises s’appuient sur des biens immobiliers situés sur le territoire national. De fait, elles concentrent les risques à un seul marché. En cas d’orientation à la baisse, ce qui s’est déjà vu il n’y a pas si longtemps de cela, c’est la rentabilité de l’épargne placée qui s’effrite.
Choisir de placer une partie de son épargne disponible dans des SCPI étrangères permet donc de limiter les risques en diversifiant votre patrimoine. Ainsi, profiter des perspectives de plus d’un marchés immobiliers est le garant de performances plus attractives dans la durée.

Un ticket d’entrée plus faible

Si le ticket d’entrée est évidemment variable, on trouve des parts dans des SCPI plus accessibles que pour les structures se concentrant uniquement sur le territoire tricolore.
Exemple : Eurofoncière 2 (Gestionnaire : La Française REM) – 252 € la part – Rendement sur 2018 : 4,67 %

Une fiscalité plus attractive

Les revenus distribués par les SCPI européennes sont assimilés par l’administration fiscale française comme des revenus fonciers. A ce titre, ils sont lourdement taxés, puisque l’impôt français peut représenter jusqu’à 45%, ce à quoi il faut évidemment ajouter les incontournables prélèvements sociaux.
Dans le cas des revenus issus d’une SCPI européenne, c’est un peu différent. Ceux-ci sont toujours assimilés à des revenus fonciers, rien ne change de ce côté. En revanche, ces revenus étant réalisés hors de l’Hexagone, vous êtes dispensé des prélèvements sociaux de 17,2%. Par conséquent, à rentabilité équivalente, une SCPI européenne est bien plus attractive qu’une SCPI française.
En outre, les investisseurs échappent à la double imposition grâce aux différentes conventions fiscales établies par la France avec les pays de la Communauté Européenne.

Les articles les plus consultés:

🏡 Le studio de jardin : la bonne idée pour générer des revenus locatifs 🏡 Fin du Pinel en 2022 ? Un scénario probable 🏡 Quelle location de vacances choisir pour un séjour en Tunisie ? 🏡 Prêt immobilier : faut-il passer par un courtier immobilier ? 🏡 Investir en SCPI hors France : quel intérêt ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...