Immovision.com - Le blog Immobilier

AccueilImmobilierLocationQui doit payer l’intervention d’un serrurier : le locataire ou propriétaire ?

Qui doit payer l’intervention d’un serrurier : le locataire ou propriétaire ?

Vous constatez une effraction dans votre logement qui nécessite l’intervention d’un serrurier ? La serrure de votre porte d’entrée est ancienne et a besoin d’être changée ou réparée ?

Vous êtes locataire et vous vous demandez si c’est à vous de payer l’intervention d’un serrurier ou bien si la facture concerne le propriétaire du logement ? Cet article devrait répondre à toutes vos questions.

Le locataire d’un logement peut demander un remboursement au propriétaire

Un locataire peut exiger le remboursement de l’intervention d’un serrurier à son domicile sous certaines conditions. Si le locataire se retrouve bloqué à l’extérieur de chez lui et si le propriétaire est dans l’incapacité de se déplacer, durant la nuit notamment, le locataire peut demander un remboursement des frais de serrurier.

Pour que le remboursement soit possible, il y a toutefois certaines conditions. Premièrement, le locataire doit s’assurer que la dépense pour l’intervention d’un serrurier a été faite de la manière la plus économique possible.

En moyenne, un changement de serrure coûte entre 200 et 800 euros, pour les portes les plus sécurisées. La somme à rembourser ne doit pas dépasser beaucoup de cette moyenne. Pour être sûr d’avoir fait le moins de dépenses possibles, il est important de réaliser plusieurs devis auprès de serrurier afin d’avoir, dans un premier temps, une fourchette de prix, et dans un second temps, de choisir l’intervention la moins chère.

Les différents devis seront une preuve irréfutable que vous avez choisi la solution la moins chère.

Pour vous donner un ordre d’idée :

  • Dépannage de serrure pour une ouverture de porte : 50 euros
  • Dépannage d’urgence : entre 50 et 100 euros
  • Installation et réparation de serrure : entre 70 et 100 euros

Deuxièmement, pour obtenir un remboursement, il faut que le propriétaire ai été dans l’incapacité d’intervenir. De plus, la situation devait présentée un caractère urgent. Cela est seulement dans ces conditions que le locataire pourra demander un remboursement des frais avancés.

A lire également :  Quelle est la durée de préavis en cas de départ de location ?

Un entretien régulier de la serrure de la porte d’entrée pour éviter les mauvaises surprises

L’entretien de la serrure de la porte d’entrée est essentiel pour éviter tout problème qui nécessiterait l’intervention d’un serrurier. Il revient donc au locataire d’entretenir régulièrement la serrure de la porte d’entrée.

Un décret de 1987 donne une idée des frais et réparations qui incombent au locataire dans le cadre d’un contrat de location quand le logement constitue la résidence principale du locataire.

Dans le cas des serrures, ce décret précise que le locataire a à charge les frais de graissage de la serrure, mais aussi le remplacement de certaines petites pièces. Le locataire doit également payer pour le remplacement des clés si celles-ci sont détériorées ou tout simplement égarées.

Dans le cas d’une serrure bloquée, il faut analyser si ce problème a été engendré par la vétusté du logement, un vice dans la conception de la porte ou de tout autre cause qui ne dépend pas directement du locataire. Seulement dans ce cas, les frais de réparation sont à la charge du propriétaire.

Si la serrure n’a pas été entretenue en étant graissée régulièrement ou si le locataire est à l’origine de la casse, alors c’est à lui que reviendront le prix des réparations.

Découvrez également

A découvrir

interkab display

Articles populaires