AccueilImmobilierAchatAcheter sans condition suspensive de prêt : Qu'est-ce c'est et comment faire...

Acheter sans condition suspensive de prêt : Qu’est-ce c’est et comment faire ?

Il arrive parfois que les futurs acquéreurs proposent d’acheter un bien sans condition suspensive de prêt. Mais de quoi s’agit-il exactement et quelles sont les erreurs à éviter ? On vous dit tout dans cet article. 

Acheter sans condition suspensive de prêt : Une bonne idée pour devancer la concurrence

Faire un achat immobilier sans condition suspensive de prêt se révèle être une bonne idée si vous souhaitez devancer vos concurrents. En effet, l’agence immobilière en charge du bien de même que le vendeur seront plus intéressés par une offre au prix sans condition suspensive de prêt.

La raison en est toute simple, la plupart des acheteurs font des offres avec une condition suspensive de prêt. Cela signifie que si leur crédit immobilier leur est finalement refusé par la banque, ils pourront mettre fin au compromis de vente et seront désengagés de toute somme à verser au propriétaire du bien.

Si le vendeur a déjà acheté son prochain bien immobilier par exemple mais qu’il comptait sur la vente de son bien immobilier pour payer ses échéances de crédit, ou encore s’il n’a pas vendu et comptait sur le montant de la vente pour acheter, cette déconvenue risque de ne pas lui plaire.

C’es pourquoi vous pourriez tenter notamment sur un marché tendu de faire une offre au prix sans condition suspensive de prêt. Vous aurez indéniablement la préférence sur les personnes qui achètent un bien et sont soumises à l’obtention de leur prêt par la banque.

De bonnes affaires en perspective

En ajoutant une clause de renonciation à la condition suspensive d’obtention de prêt, vous aurez davantage de chances de pouvoir négocier le prix du bien immobilier. Bien sûr, les vendeurs préfèrent généralement vendre au prix estimé de leur bien, cependant s’ils savent que vous renoncez à cette clause, ils sont sûr que vous allez acquérir le bien et que vous aurez forcément le montant nécessaire à l’achat.

En effet, la suppression de cette clause vous engage à acheter le bien quoi qu’il vous en coûte et ce que vous ayez ou non les fonds nécessaires à la banque. Le vendeur n’a donc pas à s’inquiéter de voir le compromis de vente annulé ou encore l’acte de vente pour cause de non obtention du prêt. Il pourra donc faire un petit effort sur le prix de mise en vente du bien.

Vous aurez d’autant plus de facilité à négocier dans un marché moins tendu. Sans compter que le vendeur y gagne sur plusieurs tableaux, puisque la suppression de la clause de condition suspensive de prêt permet d’accélérer la procédure de vente d’un à deux mois.

Ainsi, le vendeur touche plus rapidement son argent et peut se tourner vers de nouveaux projets. La négociation est un autre avantage de la renonciation à la clause suspensive d’obtention de prêt.

Assurer ses arrières en achetant sans condition suspensive de prêt

Bien qu’elle présente de nombreux avantages, notamment dans des secteurs où la demande est extrêmement élevée comme à Paris, la suppression de cette clause vous engage. Vous devez absolument avoir les fonds nécessaires en banque, sinon vous courez un grand risque de surendettement.

Le vendeur peut en effet vous contraindre à acquérir son bien par voie de justice. Par ailleurs, l’autre risque financier que vous encourez réside dans la perte de l’indemnité d’immobilisation. Si votre compromis de vente comportait une telle indemnité, vous avez alors versé un montant d’environ 10% du prix du bien lors de la signature du compromis lors de l’avant-vente.

Si le compromis était doté d’une clause suppressive de condition suspensive de prêt, et que vous n’obtenez pas votre crédit sans pour autant posséder les fonds nécessaire à l’intégralité de la vente, vous perdrez alors l’indemnité d’immobilisation déjà versée au vendeur.

Ainsi, pensez bien à vous protéger en vérifiant auparavant avec votre banque que vous disposez des liquidités nécessaires à l’achat et que rien ne vous manquera si vous êtes contraint d’acheter sans pour autant avoir obtenu votre prêt immobilier.

Découvrez également