AccueilImmobilierAchatAcheter une île privée : comment faire ?

Acheter une île privée : comment faire ?

Des ilots de corail dans le Pacifique aux îles continents, le monde compte environ 300 000 îles. Chaque année, des centaines sont mises en vente. Des acheteurs, plus ou moins fortunés se précipitent pour acheter leur lopin de terre sur la mer aux Bahamas, au Canada, aux États-Unis et même en France. Les propriétaires d’îles ont des personnalités très diverses, mais ils sont tous liés par une grande persévérance pour mener à terme ce projet immobilier si particulier. Les îles à vendre sont rares.

Acheter une île privée : S’intéresser au pays d’accueil

Les législations varient selon le pays auquel appartient l’île convoitée. Si au Canada, aux États-Unis et en Europe, l’achat d’une île diffère peu de l’achat d’un bien immobilier classique, dans d’autres pays, il existe des contraintes spécifiques. Dans les îles Grenade ou aux Seychelles, l’intention qui motive l’achat sera scrutée par les autorités qui veulent éviter les spéculations financières. Un acheteur qui prévoit de créer des emplois sera accueilli à bras ouverts. Dans d’autres pays comme la Malaisie ou les Philippines, l’achat d’une île par un étranger est interdit. Il est préférable dans ce cas de se tourner vers la location.

S’assurez du titre de propriété de l’île privée

De nombreuses îles sont grevées de contraintes particulières : réserve naturelle, place stratégique, droit de passage sur le littoral, une partie de l’île est propriété de l’État. Il convient donc de s’assurer d’un titre de propriété en bonne et due forme. Pour cela, quel que soit l’emplacement où l’île est situé, les services d’un avocat local et d’une agence immobilière spécialisée dans la vente de ce type de bien ne sont pas un luxe. Ils vous informeront sur les modalités pratiques du permis de construire aux dernières réglementations environnementales. Ils vous expliqueront également les aspects fiscaux concernant l’achat d’un tel bien.

Veiller à l’accès de l’île privée avant d’investir

Contrairement à un bien immobilier classique, la localisation et, en particulier, l’accès à l’île que vous souhaitez acquérir est un facteur à maîtriser avant d’acheter. Le premier point concerne la distance. Combien de temps faut-il pour rejoindre l’île, en bateau, en hélicoptère ? Ensuite, il faut s’assurer que l’île dispose d’un quai, d’un ponton ou d’un mouillage pour amarrer le bateau. En l’absence de tels aménagements, l’accès à l’île risque d’être dangereux.

Investir dans une île privée : Habiter sur l’île

Vous souhaitez passer des vacances ou habiter pendant une longue période de l’année sur votre île. Vous devez vérifier avant d’acheter que vous pourrez obtenir un permis de construire, s’il n’y a pas encore d’habitations. Si l’île dispose d’une maison, vous devez vous renseigner auprès d’un architecte pour connaître l’état de la légalité de la construction existante ainsi que les modalités d’extension ou d’aménagement de votre propriété.

Acheter une île privée

Il n’y pas que les milliardaires qui peuvent s’offrir une île. Au Canada, une île privée et habitable a récemment trouvé acquéreur pour moins de 150 000 euros. L’autre extrême de la fourchette de prix concerne des îles du Pacifique qui se vendent pour des millions d’euros. Entre les deux, une île grecque d’une vingtaine d’hectare en pleine nature, riche d’une faune et d’une flore exceptionnelles a trouvé acquéreur pour près de 5 000 000 d’euros.

Découvrez également