Construire et revendre : Le guide pas à pas

Faire construire pour revendre c’est toute une aventure qui demande patience, implication et organisation. Cependant, il s’agit d’un investissement très intéressant qui peut vous rapporter sur le long terme. Découvrez toutes les étapes nécessaire pour construire et revendre sans vous tromper :

1) Construire et revendre : établir le financement

Tout d’abord, vous devez estimer votre apport personnel, il est important de bien connaître la somme que vous pouvez investir hors emprunt. Plus cette somme sera importante et plus la banque sera favorable au financement de votre projet.

En général, la banque demande 10% d’apport et évidemment elle étudie votre situation personnelle (revenus, « reste à vivre », taux d’endettement) pour vous donner une réponse positive ou négative.

En fonction de votre situation, vous aurez le choix entre différents crédits comme :

  • le prêt 1 % logement
  • le prêt à taux 0 %
  • le prêt conventionné
  • le prêt à l’accession sociale
  • le prêt fonctionnaire
  • les prêts départementaux et des caisses de retrait

De plus, si vous disposez d’un PEL (plan épargne logement), vous pourrez financer une partie de votre projet avec ce prêt.

2) Construire et revendre : choisir le terrain

Par la suite, vous allez devoir choisir votre terrain. Vous aurez le choix entre un terrain isolé ou un terrain en lotissement. En effet, vous devez savoir que les terrains en lotissement sont déjà bornés, viabilisés et ils offrent des garanties sur la zone constructible. Il s’agit donc du choix le plus simple pour vous.

Cependant, vous devez respecter différentes obligations comme les normes d’architecture, le règlement du lotissement et l’entretien de la végétation.

Dans le cas où vous souhaiteriez plutôt un terrain isolé pour éviter les problèmes de proximité avec le voisinage, alors il faudra vous armer de patience. Tout d’abord, ce sera compliqué de dénicher la perle rare et il faudra trouver un constructeur spécialisé en maisons individuelles. Viendra ensuite le moment de réaliser les raccordements à l’eau et à l’électricité ainsi qu’au gaz. De plus vous devrez payer les frais d’assainissement et les frais d’installation du réseau de téléphone.

Voilà pourquoi avant d’acheter nous vous conseillons de penser à tous les critères importants :

  • proximité des transports, des commerces et des écoles
  • nature et qualité du sol (et du sous-sol)

Pour vous renseigner sur ces informations, vous pouvez vous rendre à la mairie. De plus, vous pourrez demander un certificat d’urbanisme afin de vous assurer de la constructibilité du terrain et afin de connaître ses limites.

3) Construire et revendre : choisir l’architecte

Pour commencer vous devez savoir que faire appel à un architecte pour faire construire est une obligation pour toutes les constructions supérieures à 150m².

Un architecte vous accompagne dans les démarches administratives comme pour l’obtention du permis de construire. Il vous aidera aussi à choisir l’entrepreneur qui éffectuera les travaux. De plus, il pourra suivre le chantier en vérifiant que tout se passe bien. Il est important que vous sachiez qu’il sera responsable des éventuels vices de construction et cela pendant 10 ans.

4) Construire et revendre : réunir les documents

Lorsque la promesse de vente sera signée vous devrez obtenir le permis d’urbanisme, le permis de construire et évidemment l’avis favorable pour votre crédit. Tous ces documents doivent être en votre possession avant de signer l’acte de vente devant le notaire.

Il est important de savoir que le permis de construire est obligatoire sauf si la taille de votre construction ne nécessite qu’une simple déclaration. Votre demande de permis doit contenir votre identité ainsi que des informations sur le terrain (acte d’achat du terrain).

Par ailleurs, il faudra compter au minimum 2 mois avant d’obtenir le permis de construire. Sachez que si vous n’avez pas obtenu de réponse de l’administration dans ce délai, alors ce silence vaudra pour acceptation.

5) Construire et revendre : la question du contrat de construction

Tout d’abord, le contrat de construction n’est pas obligatoire dans le cas où le constructeur s’engage à édifier une maison sur un terrain qu’il ne vous a pas vendu. Cependant, nous vous recommandons d’établir ce contrat car cela apporte un cadre juridique au projet. Cela signifie que votre maison sera construite au bon prix et dans les délais convenus. En effet, il existe 2 types de contrats de construction :

  • le contrat de construction avec fourniture de plan : ici le constructeur se charge d’élaborer les plans de construction de la maison. Par ailleurs, vous pouvez les modifier et les personnaliser selon votre budget et vos envies.
  • le contrat de construction sans fourniture de plan : ce contrat est moins contraignant pour le constructeur puisque c’est à vous de fournir les plans (soit établis par votre architecte soit établis par vous-même).

6) Construire et revendre : travaux et garanties

Une fois que les travaux sont terminés, votre maison est enfin achevée ! Il faudra signer le procès-verbal de réception des travaux au moment de la remise des clés. Ce procès permet de valider la construction et ses finitions.

Autrement dit, avant de signer, vous devez être attentif à tous les détails en observant la maison avec l’architecte. Vous pourrez ainsi signaler d’éventuels problèmes. Cependant, si vous ne les signalez pas tout de suite, ce n’est pas grave car vous allez bénéficier de plusieurs garanties :

Garantie de parfait achèvement

Cette garantie est valable pendant un an. Elle vous permet d’obtenir réparation en cas de défauts survenus entre le jour de réception des travaux et la fin de l’année suivante.

Garantie de bon fonctionnement

Il s’agit d’une garantie valable pendant 2 ans à compter de la réception des travaux. Elle permet de couvrir les problèmes liés aux équipements de type portes, fenêtres, moquettes, etc.

Garantie décennale

La garantie décennale est valable pendant 10 ans, elle va couvrir les dommages qui affectent la construction. Ce sera alors au constructeur ou à l’architecte de faire marcher son assurance afin de vous permettre d’obtenir réparation. Dans le cas où le montant des travaux dépasse 7600 euros vous pourrez saisir le Tribunal d’Instance.

La question de la revente

Vous devez savoir que l’immobilier est un type d’investissement à long terme, il ne faut donc surtout pas gâcher le potentiel de votre bien. Autrement dit, avant de vendre votre construction, vous devez laisser votre bien prendre de la valeur.

Il n’est pas conseillé de vendre automatiquement après la fin des travaux. Pour faire plus de profit, vous pouvez mettre votre logement en location. Vous pourrez ainsi profiter d’un revenu mensuel tout en restant propriétaire. Sachez qu’après 22 ans de propriété vous pourrez bénéficier de 100 % de réduction sur les impôts ayant trait aux bénéfices de vente.

Les articles les plus consultés:

🏡 Qu’est ce que représente les frais de gestion d’une SCI ? 🏡 Quelle banque choisir pour un prêt immobilier ? 🏡 Comment choisir son logiciel immobilier ? 🏡 Comment fonctionne l’autofinancement immobilier ? 🏡 Immobilier sur Calvi : ce que vous devez savoir

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...