AccueilImmobilierDPE vierge : êtes-vous concerné ?

DPE vierge : êtes-vous concerné ?

Avant de soumettre l’annonce de mise en location ou en vente de votre propriété à une agence immobilière, vous devez réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE), concernant ladite propriété. C’est une exigence de la loi, certes, mais vous pouvez toutefois, dans certains cas, déclarer un DPE vierge.

Le DPE : à quoi sert-il ?

Le DPE est l’un des documents informatifs que vous devez soumettre à l’appréciation d’un éventuel locataire ou acquéreur de votre bien immobilier. Ce document donne en effet un aperçu sur la performance énergétique de votre bâtiment. Pour mesurer cette performance énergétique, deux dimensions sont prises en compte : la consommation énergétique et l’impact environnemental de votre bien immobilier.

Ces deux dimensions de diagnostic énergétique sont notées de A à G. En ce qui concerne la consommation d’énergie, elles indiquent si vos bâtiments sont économiques (A) ou très énergivores (G). Pour ce qui est de l’impact environnemental, elles informent si ces biens immobiliers ont un niveau faible (A) ou un niveau très élevé (G) d’émissions de GES (gaz à effet de serre).

Ces informations contenues dans le DPE sont d’autant plus importantes pour les finances du locataire (ou de l’acheteur), et la protection de l’environnement que l’arrêté du 15 septembre 2006 et la loi du 1er janvier 2011 font obligation à tout propriétaire d’établir un DPE pour les logements à vendre ou à louer.

Le DPE : comment ça marche ?

Pour évaluer la performance énergétique d’un bâtiment, le diagnostic se base sur deux méthodes distinctes :

  • Méthode 1 : pour évaluer la consommation énergétique d’un bâtiment, l’agent diagnostiqueur utilise la méthode de calcul standard. Toutefois, une méthode dite de 3CL (calcul de la consommation conventionnelle des logements), est applicable spécifiquement aux bâtiments neufs.
  • Méthode 2 : si les méthodes de calcul