AccueilImmobilierOù investir en Côtes d’Armor ? Zoom sur 4 villes entre terre...

Où investir en Côtes d’Armor ? Zoom sur 4 villes entre terre et mer

Avec son littoral de 350 kilomètres, les Côtes d’Armor offrent une qualité de vie incomparable. Depuis quelques années, le marché de l’immobilier dans le département breton est attractif.

Avec des prix raisonnables, des taux historiquement bas, le marché costarmoricain est sain. Selon la chambre des notaires des Côtes-d’Armor, le volume des ventes de maisons ou appartement est en constante progression.

71 % des Costarmoricains sont propriétaires de leur résidence principale alors qu’au niveau national, le taux est de 60 %. Après le confinement, le marché de l’immobilier repart du bon pied avec un fort intérêt pour les maisons individuelles. Zoom sur quatre villes costarmoricaines…

Investir à Saint-Brieuc : une ville de taille humaine

Avec ses 100 hectares de forêts sur 265 hectares d’espaces verts, la ville de Saint-Brieuc est un trait d’union entre les paysages urbains et littoraux. Appréciée pour son pôle universitaire en plein développement, la cité armoricaine est jeune et dynamique.

Vous recherchez votre résidence secondaire ? Avec la ligne à grande vitesse, Saint-Brieuc est à seulement 2 h 20 de Paris et les prix restent encore inférieurs à certains autres secteurs de Bretagne. Pour les revenus plus modestes, les prix sont raisonnables et attractifs. Le prix moyen est de 120 000 euros.

Acheter à Paimpol : un bon investissement immobilier

Le port de Paimpol attire de plus en plus avec ses charmantes ruelles et ses belles demeures de corsaires. Le marché de l’immobilier à Paimpol se porte bien et les prix des biens augmentent, mais restent en corrélation avec la capacité financière des Costarmoricains. N’hésitez pas à contacter une agence immobilière à Paimpol pour votre projet.

Avec des taux d’intérêts bas et l’allongement de la durée des crédits, la période est idéale pour investir. L’arrivée de la LGV a eu également un impact positif sur la ville. De plus en