AccueilImmobilierLocation saisonnière dans le Luberon : que dit la loi ?

Location saisonnière dans le Luberon : que dit la loi ?

Territoire emblématique de la région PACA, le Luberon est une destination recherchée par les acheteurs en quête de tranquillité mais aussi par les vacanciers qui désirent se détendre dans de belles villas provençales.
Grâce à son climat favorable et ses paysages splendides, la location de vacances dans le Luberon a le vent en poupe et s’avère être une solution tout à fait rentable pour dégager des revenus de sa résidence principale ou secondaire. Mais avant de se lancer dans la location saisonnière, il est indispensable d’observer quelques règles pour éviter de se mettre dans des situations délicates. Voire illégales.

Les règles de base de la location saisonnière

Les propriétaires souhaitant louer leur bien en location de vacances doivent se limiter à 90 jours maximum pour un même client, que ce soit une résidence principale ou secondaire. À l’intérieur du logement, certains équipements sont obligatoires pour garantir un minimum de confort au locataire :

  • Dormir (lit, couverture, rideaux s’il n’y a pas de volets) ;
  • Faire à manger (plaques de cuisson, réfrigérateur, vaisselle) ;
  • S’installer un minimum (table, chaises, étagères de rangement, éclairage) ;
  • Entretenir le logement (balai, aspirateur, ou tout ustensile adapté en fonction du bien).

Bien entendu, d’autres accessoires et équipements peuvent être mis à disposition des clients pour un séjour encore plus appréciable et des prestations de qualité. Par exemple, un lave-vaisselle, lave-linge, une machine à café, une bouilloire…

Le contrat en location de vacances

La location d’un meublé de tourisme peut se faire de particulier à particulier ou de professionnel à particulier si le propriétaire délègue la gestion locative de son bien à une agence immobilière. En effet, pour qu’il soit conforme et complet, il est important :

  • D’identifier le propriétaire ou le gestionnaire, ainsi que le locataire ;
  • D’indiquer la durée de location (90 jours maximum) ;
  • De détailler toutes les caractéristiques du logement et des équipements mis à disposition ;
  • D’indiquer les règles de conduite à tenir dans le logement (nombre d’occupants, présence d’animaux, etc) ;
  • De rappeler les conditions financières (dépôt de garantie, acompte versé, taxe de séjour, prix total).
<