AccueilImmobilierJuridiquePannes d'ascenseur : qui paie l'addition ?

Pannes d’ascenseur : qui paie l’addition ?

Quoi de pire que de rester bloqué dans un ascenseur ? L’ascenseur étant une mécanique complexe, il nécessite un entretien régulier et des travaux si besoin, afin d’éviter les pannes. Mais qui règle la facture ?

Quelles démarches en cas de panne ?

Si l’ascenseur de votre copropriété tombe en panne : pas de panique ! Sauf si vous êtes enfermé à l’intérieur de la cabine… Sachez tout de même que les ascenseurs disposent de niveaux de sécurité élevés et d’un dispositif antichute. Pas la peine donc d’envisagez un scénario catastrophe.

Règle numéro 1 : gardez son calme (dans la mesure du possible) et mettez-vous en quête du bouton “avec une cloche jaune”. Il se trouve généralement où il y a les boutons des différents étages et permet de déclencher une téléalarme.

Il s’agit d’une obligation européenne correspondant à la norme NF EN 81-28+AC homologuée en février 2020 qui définit les systèmes de demande de secours, avec des signaux visibles en cabine, par un signal sonore particulier. En appuyant dessus, vous serez alors directement mis en relation avec un technicien pour le dépannage. Si par chance l’ascenseur est en panne et que vous n’êtes pas dedans, il faut appeler le numéro d’urgence de l’ascensoriste se trouvant soit à l’intérieur, soit à proximité de la cabine.

Votre appel sera alors enregistré afin de garantir la traçabilité de la demande et pour permettre de calculer le délai d’intervention (pour voir s’il est conforme au contrat d’entretien). Contactez également le syndic de l’immeuble pour lui faire part du problème.  Il faut l’informer au plus vite de la panne par téléphone