Immovision.com - Le blog Immobilier

AccueilImmobilierLes tendances du marché immobilier suisse en 2020

Les tendances du marché immobilier suisse en 2020

Malgré une insécurité financière ressentie un peu partout dans le monde et une conjoncture peu propice à l’investissement, la Suisse conserve sa réputation de havre de paix et continue d’attirer les investisseurs immobiliers, notamment au sein des grandes agglomérations où le prix des maisons individuelles augmente particulièrement.

L’ immobilier neuf à Genève continue de séduire les acheteurs, qui souhaitent profiter d’un marché économique particulièrement dynamique tout en bénéficiant du cadre de vie idéal qu’offre ce pays unique en son genre.

Un marché économique favorable à la transaction immobilière

La Suisse profite d’un marché économique très attractif, qui engendre la baisse du taux de chômage. Cette tendance positive devrait se maintenir et même s’améliorer encore, selon les prévisions qui sont plutôt optimistes pour l’avenir économique du pays.

Une bonne nouvelle donc pour les propriétaires qui souhaiteraient revendre leur bien immobilier en Suisse, puisque les conditions s’y prêtent tout à fait. Comme en France, les villes les plus attractives présentent un marché immobilier tendu, où la demande dépasse l’offre et où les biens se font rares, permettant aux vendeurs de conclure dans des délais assez brefs.

Les grandes villes de Suisse prises d’assaut par les investisseurs

Toute la Suisse n’est pas touchée de la même manière par l’engouement des investisseurs. Ce sont surtout les plus grandes villes qui sont recherchées par les acheteurs, ce qui est cohérent avec le fait que les prix augmentent bien plus dans ces zones que dans des territoires plus reculés.

Même si ces hausses de prix ne sont pas franchement comparables avec celles que l’on peut connaître en France, il faut tout de même noter que les prix sont à la base déjà assez élevés. En Suisse, la classe moyenne n’a généralement pas les moyens d’accéder à la propriété dans les grandes zones urbaines.

Dans cette frénésie de l’investissement immobilier, ce sont surtout les maisons en ville qui sont les plus prisées sur le marché. Au contraire, très peu d’appartements semblent vouloir se vendre, et c’est ce qui explique notamment que le prix des maisons augmente beaucoup plus que celui des appartements dans les plus grandes villes.

A lire également :  Le marché immobilier d'Alès : pourquoi investir ?

Une légère hausse des prix à prévoir pour l’immobilier

L’augmentation des prix sera légère mais pourtant bien réelle. Le prix des appartements progressera très sensiblement avec une hausse de 0,2 %, tandis que les maisons augmenteront d’environ 1.2 %. Cette évolution s’explique naturellement par les taux hypothécaires qui restent encore très faibles, et encouragent donc particulièrement les acheteurs à investir.

Ces prévisions ne sont pas à appliquer au pied de la lettre, puisque la Suisse comporte une multitude de marchés immobiliers. Les prix ont même baissé jusqu’à 5 % dans certaines villes, qui ne bénéficient pas d’autant d’attractivité que Genève ou Zurich.

Investir dans l’immobilier : la meilleure alternative de placement

Toutes ces raisons font que la situation est particulièrement favorable pour un investissement immobilier, d’autant plus que les taux très bas pratiqués depuis quelques mois permettent d’optimiser pleinement ce type de placement financier. Devenir propriétaire reste à ce jour une des meilleures alternatives pour placer son argent de manière intéressante, et cela restera certainement le cas tant que les taux d’hypothèques n’augmenteront pas.

Bien que le marché immobilier suisse voit ses prix augmenter, la hausse reste raisonnable et ne permet pas encore de prédire un quelconque effondrement. En effet, les conditions d’accès à l’hypothèque ont été durcies pour prévenir une trop grande instabilité financière, ce qui a permis d’apaiser les zones les plus tendues et de retrouver un marché immobilier plus stable. Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2020, même si de légères augmentations sont à prévoir dans l’immobilier résidentiel.

Découvrez également

A découvrir

interkab display

Articles populaires