Quelle banque choisir pour un prêt immobilier ?

Vous souhaitez acquérir un bien à l’aide d’un crédit immobilier ? Si votre premier réflexe est de contacter votre banque, cela est compréhensible puisqu’elle connaît votre profil et votre historique bancaire. Ce sera donc très simple pour votre conseiller d’effectuer une simulation de prêt. Cependant, il serait intéressant pour vous de comparer les différentes banques afin de faire jouer la concurrence et d’obtenir un taux plus bas. Découvrez comment choisir votre banque pour votre prêt immobilier :

Prêt immobilier : la banque comme acteur principal

Actuellement, il est compliqué de financer son projet immobilier sans l’aide d’une banque. Les futurs propriétaires ont tendance à se diriger directement vers leur banque personnelle pour qu’elle leur propose un financement personnalisé. Cependant, ce n’est pas la solution la plus avantageuse pour vous !

En effet, vous devez savoir que les banques proposent toutes des taux différents en fonction des différents profils. Il faut donc être vigilant et se tourner vers la banque qui propose le taux immobilier le plus bas même s’il s’agit d’une banque concurrente. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès des différents établissements afin de pouvoir comparer en demandant des devis personnalisés en fonction de votre dossier.

Focus sur les taux de prêt immobilier :

Par la suite, vous devez savoir que les taux d’emprunt varient en fonction de la région. Pour vous donner un exemple, voici les meilleurs taux immobiliers valables sur l’Île-de-France pour un prêt d’une durée de 15 ans :

  • Crédit Foncier : 1,2%
  • BRED : 1,15%
  • BNP Paribas : 1,09%
  • Société Générale : 0,9%
  • Caisse d’Epargne : 1,25%
  • AXA : 1,25%
  • LCL : 1,16%
  • Banque Populaire : 1,33%

De plus, vous devez savoir que les banques ne sont pas les seuls organismes préteurs. Vous pouvez vous tourner vers des établissements spécialisés dans le crédit immobilier. Il existe aussi le Crédit Immobilier de France qui est spécialisé dans l’accession sociale. Cependant le groupe a annoncé la fermeture de 25 de ses sites pour 2021, seulement les site de Paris et de Toulouse resteront actifs.

Prêt immobilier : sans apport

Pour étudier votre dossier, la banque va s’intéresser à vos revenus et à votre stabilité financière. Elle va aussi observer la tenue de vos comptes ainsi que votre situation et votre historique bancaire. Pour finir, la banque va aussi et surtout s’intéresser à votre apport ! Effectivement, l’apport est une valeur sûre et importante pour la banque, elle perçoit ainsi une partie du remboursement du projet.

Cependant, il est tout à fait possible de trouver des banques qui acceptent de financer votre projet sans apport. Elles vont donc devoir couvrir l’intégralité de l’opération, ce qui revient à emprunter 110% du prix d’achat. La banque vous prête donc le montant nécessaire pour l’achat du bien ainsi que les frais. Mais, cette solution n’est pas accessible à tous ! Certains critères sont déterminants pour pouvoir accéder à ce mode de financement :

  • âge
  • stabilité
  • tenue des comptes
  • reste à vivre
  • taux d’endettement

Prêt immobilier : les banques pour emprunter sans apport

Afin de pouvoir emprunter sans apport personnel, vous devez pouvoir présenter un dossier solide pour convaincre l’établissement prêteur. Nous vous conseillons de faire jouer la concurrence car les banques n’excluent pas ceux qui ne peuvent rien apporter. Elles sont disposées à prêter à hauteur de 110% sur la base d’un profil stable et solide.

Focus sur le Prêt Paris Logement :

Seulement réservé aux primo-accédants parisiens, le Prêt Paris Logement permet de financer un bien situé dans Paris. Il sera accordé uniquement par des établissements ayant passé un accord avec la ville de Paris :

  • Arkéa
  • Banques Populaires
  • Banque Postale
  • BNP-Paribas
  • Caisse d’Épargne Ile-de-France-Paris
  • Chalus
  • Crédit Agricole
  • Crédit Coopératif
  • Crédit Foncier
  • Crédit Industriel et Commercial
  • Compagnie de Financement Foncier
  • LCL (Le Crédit Lyonnais)
  • Crédit Mutuel
  • Crédit du Nord
  • Société Générale
  • Société financière pour l’accession à la propriété

Prêt immobilier : en cas de refus

Le prêt immobilier est un prêt d’argent, ce qui veut dire que cela représente un risque pour les banques. C’est pourquoi elles redoutent les défauts de paiement.

En général, si on vous refuse un crédit immobilier c’est en rapport avec votre situation qui peut présenter une certaine « précarité professionnelle« . Par exemple, les personnes possédant un CDD sont considérés comme des profils « à risque« . Le profil idéal reste celui du CDI, et si vous empruntez en couple alors l’idéal est de pouvoir présenter deux CDI. En ce qui concerne les auto-entreprises, il faudra pouvoir justifier de deux ans d’activité.

Très souvent, la banque demande des garanties supplémentaires comme une assurance-vie. Si vous êtes intermittents, alors la seule solution sera de demander un prêt entre particuliers.

Par ailleurs, si le taux d’endettement est trop élevé, alors votre dossier sera refusé. Autrement dit, si l’endettement est supérieur à 33% (si vous devez consacrer plus du tiers de vos revenus au remboursement de vos prêts) alors vous représenterez un risque trop important pour les banques.

Un dernier conseil : 

Pour finir, nous vous conseillons de prendre soin de votre historique bancaire. Il doit être absolument impeccable sur les 6 mois qui précèdent votre demande de crédit. Donc vous ne devez pas présenter de découverts ni de crédits  à la consommation. De plus, vos revenus doivent être stables et même croissants !

Les articles les plus consultés:

🏡 Quelle banque choisir pour un prêt immobilier ? 🏡 Le diagnostic assainissement est-il obligatoire ou non ? 🏡 Quelle fiscalité s’applique sur ma résidence secondaire ? 🏡 Comment choisir son logiciel immobilier ? 🏡 Visite d’un bien immobilier : La liste des éléments à regarder

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...