Pose de l’isolation

L’installation d’isolant dans un nouveau logement ou l’ajout d’isolant à un logement existant peut faire une différence importante sur le confort et le rendement énergétique de la maison, mais il est essentiel que l’isolant soit posé correctement.

Conseils d’installation

Pour installer l’isolant sans compromettre son efficacité, il faut tenir compte de plusieurs facteurs : ponts thermiques, pare-vapeur, ventilation, entrefer, ventilation et manipulation physique des différents types d’isolant.

Pontage thermique

L’ossature du bâtiment peut agir comme un pont thermique, en particulier dans les climats froids, en conduisant la chaleur et en lui permettant de contourner une isolation autrement efficace. L’ossature métallique est un problème particulier en raison de sa conductivité élevée. La présence du cadre réduit la valeur d’isolation globale, car le cadre peut représenter jusqu’à 15% de la surface du mur, du plafond ou du sol. Pour aider à surmonter l’effet de pont thermique :

  • Installer des bandes isolantes en polystyrène entre le cadre métallique et le revêtement, qui doivent avoir une épaisseur d’au moins 12 mm et une valeur R de 0,2
  • Fixer l’isolant en vrac, comme les panneaux de polystyrène, sur la surface externe ou interne du cadre.

Pare-vapeur

Les pare-vapeur comprennent les feuilles de polyéthylène, les feuilles réfléchissantes, les plaques de plâtre à endos d’aluminium et les surfaces peintes résistantes à l’eau bien entretenues. L’isolant résistant à l’eau, comme le polystyrène, peut aussi servir de pare-vapeur. Coller ou coller tous les joints dans les pare-vapeur pour empêcher l’humidité d’entrer.

Ventilation de toit

Ventiler l’espace de toiture dans la mesure du possible pour permettre à la chaleur accumulée de se dissiper. Les fentes d’aération le long de la ligne de faîte ou entre les tuiles assurent souvent une ventilation suffisante. Des évents de pignon ou d’avant-toit peuvent également être utilisés.

Les toitures ventilées dans les climats très humides (tropicaux) sous toiture métallique peuvent entraîner une condensation excessive à l’intérieur de la toiture pendant la nuit. Vous pouvez empêcher la condensation de s’égoutter de la face inférieure de la toiture métallique sur le plafond en installant un film réfléchissant similaire à celui utilisé sous les tuiles, ou en utilisant une couverture de bâtiment recouverte d’un film (couverture anti-condensation) sous le toit métallique, ou en fermant les évents la nuit pour empêcher l’air nocturne de pénétrer l’espace du toit.

Lacunes

Éviter les fentes dans tous les types d’isolant. Même un petit espace peut réduire considérablement la valeur isolante. Bien ajuster les lattes et ne pas laisser d’espace autour des conduits et des tuyaux. Collez les trous et les joints dans l’isolant réfléchissant. Assurez-vous que les extrémités des films multi-cellules et concertina sont bien scellées et que les coins des murs, plafonds et planchers sont bien isolés, car ce sont les endroits où les fuites de chaleur sont les plus fréquentes.

Cadre mural avec isolation.

L’isolation des murs doit s’emboîter dans les cadres de portes et fenêtres. Dans les climats froids, les cadres métalliques autour des vitrages doivent avoir des ruptures thermiques pour réduire les pertes de chaleur. Isoler les murs intérieurs entre la maison et les espaces non isolés comme les garages et les entrepôts.

Isolation en vrac

Ne pas comprimer l’isolant en vrac, car cela réduit son efficacité. S’assurer qu’il y a suffisamment d’espace pour que l’isolant puisse le retenir. Home-Energie.com propose l’installation d’isolant à partir de 1 euro seulement.

Les articles les plus consultés:

🏡 Pose de l’isolation

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...