AccueilImmobilierTravauxQuel coût pour la construction d'une maison écologique ?

Quel coût pour la construction d’une maison écologique ?

Le projet d’une maison écologique implique une utilisation des énergies renouvelables et le choix de matériaux naturels à toutes les étapes de sa construction. Vous choisissez son implantation dans le respect de l’environnement et de la biodiversité locale, à l’abri des vents. Les plans orientent les pièces à vivre vers le soleil et celles qui ont moins besoin d’être chauffées vers le nord.

La maison écologique et les énergies renouvelables

Vous prévoyez l’isolation et la circulation de l’air, l’installation de chauffage et de production d’eau chaude en fonction des critères écologiques. Les matériaux utilisés respectent la qualité de l’air intérieur et un équilibre électrostatique favorable à la vie de ses habitants et à leur santé.

Tous ces choix ont un coût et le prix de la construction d’une maison écologique s’en ressent. Il peut dépasser de 10 % à 30 % celui d’une maison traditionnelle. Celle-ci revient à 1200 € le m² dans une version économique et jusqu’à 2000 € pour une version haut de gamme. La maison écologique peut coûter jusqu’à 3000 € le m² une fois que tout est compris. C’est un prix important que l’on peut réduire en dessous de 1200 € par la pratique de l’autoconstruction.

Les types de maisons écologiques

On distingue plusieurs types de maisons écologiques. La maison BBC, ou bâtiment basse consommation, ne dépasse pas 50 kWh d’énergie par m² et par an. Elle obtient ce résultat sur les domaines suivants : chauffage, climatisation, ventilation, éclairage et production d’eau chaude. Elle rejette le minimum de gaz à effet de serre.

La maison bioclimatique compose avec l’énergie solaire et l’environnement pour réduire sa consommation d’énergie. Le lieu de sa construction et son orientation, la disposition des vitrages et leur surface, une architecture qui évite les déperditions de chaleur sont établis dans cette perspective dès le montage des plans. À coût égal, ces critères peuvent augmenter considérablement la performance écologique.

La maison passive consomme moins de 15 kWh annuels par m² pour le chauffage. Elle exploite la chaleur du soleil et celle qui est dégagée par les appareillages électriques. Elle reçoit un éclairage maximum par d’importants vitrages au sud. Son isolation est très performante. Elle peut être implantée dans le sol pour bénéficier de la géothermie naturelle.

La maison positive produit plus d’énergie qu’elle n’en dépense, grâce à des installations comme des panneaux photovoltaïques ou une pompe à chaleur géothermique. Si leur coût peut s’élever à une moyenne de 20 000 €, ils fournissent l’électricité au-delà des besoins au point qu’il est possible d’en revendre au réseau public.

Quelles ressources pour la construction d’une maison écologique ?

Si la maison écologique coûte plus cher au départ, elle permet de rentabiliser cet investissement de multiples façons. Les économies d’électricité sont immédiates grâce à sa conception initiale et à l’isolation.

Des systèmes de récupération des eaux de pluie fournissent une eau douce pour les jardins et tous les usages qui ne nécessitent pas d’eau potable : toilettes, lavages divers. Les panneaux solaires et l’usage du bois de chauffage réduisent les factures d’énergie de manière significative. Un chauffe-eau thermodynamique fait économiser jusqu’à 60 % d’électricité par rapport à une installation électrique.

Des aides financières facilitent ces mises de fond. L’écoprêt à taux zéro et le prêt action logement peuvent être demandés avant la construction. Certaines communes ou régions participent au financement. Des exonérations de la taxe foncière, des crédits d’impôts et diverses primes sont accessibles.

Découvrez également